l' oeil de Caine

Publié le par Christine

Vous ne connaissez pas encore ce livre? Inutile de vous languir, désespérer, hurler de dépit les soirs de pleine lune, piller le stock d'antidépresseurs de belle-maman à qui vous avez fait tant de misères... j'arrive à votre secours;
et puis, en aparté pour les initiés, c'est un peu ma deuxième nature, d'être secouriste...
Réjouissez-vous, asseyez-vous confortablement avec de quoi grignoter sous la main, mais pas trop gras quand même car il faut penser à votre cholestérol et éviter à votre clavier de ressembler à une anglaise badigeonnée de crème sous le soleil brûlant et breton ...
-- les deux vont ensemble, il n'y a pas d'erreur de frappe --
Vous allez enfin pouvoir briller de mille feux dans les conversations mondaines!
Ne dites rien, vous me remercierez une autre fois ;-)

l' Oeil de Caine
Patrick Bauwen
Albin Michel ; 485 pages; 22 euros

On sait encore peu de choses sur Patrick Bauwen. Né en 1968, c'est un jeune auteur français (et bienquoi, vous n'alliez quand même pas croire que j'allais qualifier de "vieux" un auteur de ma génération, non?) qui est d'abord médecin urgentiste de formation.
J'aurais aimé l'entendre à une conférence programmée à Quais du Polar, mais il n'était pas là. Damned. Mais finalement pas si grave, car je m'y suis bien amusée tout de même. Surtout lorsqu'un participant dont je respecterai l'anonymat a fort courtoisement, fort malicieusement -- et fort à propos-- recadré l'animateur du débat dont les questions bouffaient les 3/4 du temps dévolu à la conférence.
Bref, je m'éloigne du sujet, comme souvent...(le premier qui dit ou pense "comme toujours" devra se méfier et vérifier toute sa vie durant s'il n'est pas suivi par une armoire à glace avec holster incorporé)

Résumé :
Et bien, pour une fois, il sera court. Non, vous ne rêvez pas.
Car c'est inhumain de devoir résumer alors que tout l'intérêt de ce livre repose sur les effets de surprise. Donc, je vous en dis le minimum syndical, pas plus.
Thomas Lincoln, 37 ans, médecin radié du conseil de l’ordre, est l’un des dix candidats à un nouveau jeu de télé-réalité : l’œil de Caine (du nom de la productrice : Hazel Caine). Le thème du jeu ? Tout le monde a quelque chose à cacher. Le but étant de révéler le secret le plus intime, celui qui est le plus profondément enfoui, celui qu’on voudrait bien extirper pour le jeter au loin et l’oublier. Mais alors que le bus transportant les candidats prend la route pour Las Vegas, Tom se rend compte qu’il se passe des choses étranges. Et, lorsque le bus s’arrête pour faire le plein d’essence, un inconnu monte à bord.
Le jeu, ou plutôt, le cauchemar, ne fait que commencer.

Analyse :
Impossible (et je refuse !) de résumer davantage ce livre puisque, comme dit plus haut, tout l’intérêt réside dans les effets de surprise perpétuels qui font que la curiosité, l’envie de savoir ce qui se passe, montent aussi sûrement et progressivement que l’angoisse. Le personnage de Lincoln sert de fil conducteur, les autres candidats sont bien tels qu’on imagine les personnages stéréotypés choisis pour ce genre de jeu et l’auteur en joue plus qu’ habilement. L'univers, très visuel, très proche des séries américaines des années 80, contribue à ancrer l'histoire dans un imaginaire commun pour de nombreux lecteurs. De nombreux détails "sonnent vrais".
De plus, la construction de l’intrigue est redoutablement efficace (en relisant le livre, on se rend compte que tout les indices sont présents, tout est imbriqué et que tout ce qui paraissait incompréhensible devient limpide une fois que l’on a lu la fin). Pour une fois, la fin, totalement imprévisible, laissera le lecteur cloué à son siège.
Même moi, qui m'en doutais un peu, en suis restée un peu baba... C'est dire...
Le style est très simple et très vivant. En fait, je ne sais pas si on peut réellement parler de style.. mais le fait est que Bauwen sait raconter une histoire, et que celle-ci est bien tournée.
Les personnages sont bien campés, chacun dans la case qui lui correspond.
74 chapitres découpés au millimètre pour accentuer le suspense. Pas de temps morts, aucun répit dans la lecture !C'est un vrai thriller "page-turner" qu’il est impossible de lâcher une fois commencé. Amateurs de sensations fortes, de sueurs froides, accrochez-vous et allez-y les yeux fermés !
Pour ceux qui iraient voir plus loin que le livre « thriller à grand spectacle », c’est également un livre sur le pardon, sur la rédemption.
Est-il possible de vivre en regardant nos erreurs en face, et de tourner la page, enfin… ?…
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Luna 25/08/2011 09:18


J'ai beaucoup apprécié ce livre ! Pendant un bon moment je me suis laissée piéger par cette histoire et ce qu'elle semblait être, j'étais même assez énervée que les meurtres ne fassent pas partis
du jeu, mais finalement la surprise a été très grande !

Comme tu aimes les thrillers, je me permets de te prévenir qu'un livre est mit en jeu sur mon blog : Le Hameau des Purs de Sonia Delzongle. Peut-être l'occasion de faire une jolie découverte ?


Béa 17/11/2009 10:24


J'ai lu ce livre il y a quelques temps déjà, mais son souvenir reste gravé dans ma mémoire. Quand je lis votre post je retrouve bien toutes les émotions ressenties ;-)
"lire les yeux fermés" j'adore !!!!
Non, je taquine, j'aime votre analyse, je vais donc de ce pas lire les autres articles pour y découvrir de quoi rajouter à ma bibliothèque déjà bien pleine mais incontestablement incomplète !
Continuez, j'adore lire sur les livres !!!!!


Christine 17/11/2009 10:48


Merci Béa pour les encouragements! Je continue, alors...
:-)